Elisapie

Elisapie

Originaire de Montréal, QC

Réalisatrice, chanteuse, auteure-compositrice et activiste inuit, Elisapie Isaac vient de l'arctique. Elle grandit à Salluit, village le plus au nord du Nunavik. Donnée en adoption peu après sa naissance, elle vit à trois coins de rue de sa mère biologique. La Nordicité est un thème récurrent chez cette artiste pluridisciplinaire.

Elle découvre la musique très jeune grâce à son oncle et le Sugluk Band, probablement le plus célèbre groupe folk-rock du grand-nord. C’est avec eux qu’elle se produira pour la première fois, adolescente, en tant que vocaliste.

À peine âgée de 16 ans, elle se lance comme présentatrice, journaliste et productrice d’émissions pour la radio et télévision TNI (comme sa mère biologique). Avant de partir pour Montréal à l’âge de 21 ans pour y poursuivre ses études, elle agit comme grande soeur dans la communauté, faisant du travail social auprès des plus jeunes.

En 2000, elle met un pied dans l’univers du documentaire en étant la protagoniste principale de Peoples of the circumpolar. On la suit dans un long périple qui l’amène à rencontrer des inuits et des lapons de la Sibérie à l’Alaska en passant par le Groenland et la Norvège. Cette expérience sera manifestement un déclencheur puisqu’elle consacre une bonne partie des deux années suivantes à réaliser son propre documentaire.

En 2013, sort “Si le temps le permet”, un documentaire très personnel produit par l’ONF, où on la suit dans le village de Kangirsujuaq. La chanteuse plonge le public au cœur de ses origines et dépeint un peuple perdu entre tradition et modernité. Elle présente son film à Sundance, Trouville, Toronto, Cambridge... et remporte le “Jutra” du meilleur documentaire en 2004 au Rendez-vous du Cinéma Québécois.

Durant la production du documentaire, elle fait la rencontre du guitariste Alain Auger. L’aventure musical débute véritablement pour Elisapie avec la naissance du duo Taima. En sortant leur album éponyme, le projet crée la sensation instantanément et connait un certain succès médiatique. Ils empochent notamment le Juno de l’album autochtone de l’année.

En 2006, elle co-écrit et interprète la trame sonore du film La Planète Blanche au côté de Bruno Coulais (Les Choristes, Le Peuple Migrateur...). Une première expérience de musique de film qui

en amènera d’autres. Elle écrira en 2009 la musique pour le documentaire/long-métrage de Marquise Lepage Martha qui vient du froid produit par l’ONF, pour le film d’animation Sarila en 2013 et le film d’art de l’artiste peintre Marc Séguin Stealing Alice paru en 2016.

Côté musique, suite au succès de Taima, elle décide de se lancer en solo et en 2009 sort ce qui est encore son plus grand succès en carrière : There Will be Stars. Avec des collaborateurs de choix comme Richard Desjardins, Pierre Lapointe, Martin Léon, Eloi Painchaud, elle offre un album folk, avec des accents discrets de reggae et de disco, des arrangements de cordes qui donne un ton orchestral, lumineux. Une tournée de plus de 150 dates s’en suit. Navaatara sera utilisée par le réalisateur Jean-Marc Vallée pour créer une des scènes les plus marquantes de Café de Flore (2012).

En 2012, épaulée par une équipe de course (François Lafontaine, Brad Barr, Gabriel Gratton, Manuel Gasse, Robbie Kuster…) elle lance son opus le plus pop : Travelling Love. Inspirée par Abba et Fleetwood Mac, cet album met en avant des claviers vintage.

À travers sa carrière, elle s’est produit dans de nombreux festivals et salles de spectacle au Québec, au Canada et en Europe principalement : Glastonbury (UK), Great Escape, L’Olympia (Paris), Jeux Olympiques… et aussi devant le prince de Galles. Dernièrement, elle s’est prêtée au jeu de l’opéra en participant à Louis Riel, présenté par l’Opéra de Québec. Elle a performé sur le Mont-Royal avec 3 orchestres symphoniques (dont l’OSM et l’OM) pour le 375ème de Montréal. Elle a participé à la cérémonie pour les 100 ans de Vimy en France, est parti en tournée avec le “Basement Review / New Constellation tour” aux côtés d’Artistes comme Feist, July Talk, Safia Nolin, Jason Collett (Broken Social scene)...

Elle prépare actuellement son quatrième album The Ballad of the Runaway Girl paraitra en Septembre 2018 sur Bonsound et Yotanka (France, Belgique, Suisse, Allemagne). Album co- réalisé par Joe Grass, Elisapie et Paul Evans (collaborateur de Valgéir Sigurosson) et en partie enregistré “live” dans un chalet au bord d’un lac avec Robbie Kuster, Nicolas Basque (Plants and Animals). Leif Vollebekk, Joe Jarmush (Suuns), Jason Sharp, Natasha Kanapé-Fontaine, Chloé Lacasse, Howie Beck (mixage) comptent parmi les collaborateurs de ce nouvel album.