Sophie-Anne Bélisle

Sophie-Anne Bélisle

POP PAVILLON - La performance et le document : la trace du sensible

Émylie Bernard, Laetitia de Coninck, Maria Hoyos, Marie Atcheba Sophie-Anne Bélisle et Vahmirè
Montreal
N / D

POP PAVILLON - La performance et le document : la trace du sensible

Émylie Bernard, Laetitia de Coninck, Maria Hoyos, Marie Atcheba Sophie-Anne Bélisle et Vahmirè
Montreal
N / D

POP PAVILLON - La performance et le document : la trace du sensible

Émylie Bernard, Laetitia de Coninck, Maria Hoyos, Marie Atcheba Sophie-Anne Bélisle et Vahmirè
Montreal
N / D

POP PAVILLON - La performance et le document : la trace du sensible

Émylie Bernard, Laetitia de Coninck, Maria Hoyos, Marie Atcheba Sophie-Anne Bélisle et Vahmirè
Montreal
N / D

Sophie-Anne Bélisle

La pratique artistique de Sophie-Anne Bélisle est composée de cycles de travail alternant entre dessin et recherche performative sur le terrain. La notion d’érotisme réappropriée par l’autrice Audre Lorde (1978), décrite comme une force vitale émancipatrice qui nous permet d’agir plus consciemment dans chaque aspect de notre vie vers une satisfaction profonde, l’accompagne dans son travail. Elle dessine donc sans esquisse afin d’être attentive aux sensations de l’encre et du papier. La documentation des gestes de tous les jours, incluant ses actions performatives, lui permet non seulement d'observer, mais surtout de célébrer le potentiel émancipateur de la créativité présent dans les gestes quotidiens.