logo film POP
Nouvelles

Film POP au POP Montréal 2022 ! Du 28 septembre au 2 octobre

À propos du commissaire

Adam Abouaccar est un programmateur de films et archiviste médias basé à Montréal. Il est titulaire d’un baccalauréat en production cinématographique de l’Université Concordia et d’une maîtrise en conservation de films de l’Université métropolitaine de Toronto. En 2021, Adam s’est joint  à l’Office national du film où il travaille comme technicien en archives et en conservation.

Depuis quelque temps, les films sur la musique connaissent un intérêt grandissant. Les géants du streaming commercial se les arrachent et ils sont achetés, emballés et publiés à la hâte pour vous donner quelque chose à regarder quand vous pliez votre linge.

Cette année à Film POP, nous sommes ravi·e​​s de vous présenter 10 œuvres qui appellent à une toute autre qualité d’attention : l’expérience théâtrale dans toute sa splendeur sonore et lumineuse. Nous avons sélectionné certains des plus beaux documentaires musicaux de l’année, ainsi que des restaurations récentes de joyaux méconnus. Ne manquez pas également la programmation invitée de la Fondation PHI, un incontournable de Film POP, et notre film de clôture précédé d’une œuvre inédite d’Asinnajaq!

La Programmation Complète

Getting it Back: The Story of Cymande

Tim MacKenzie-Smith | Royaume-Uni, 2022 | 89 min

28 sept, 18h, Cinéma Moderne

Avant de retrouver Cymande en spectacle lors de la soirée d’ouverture à l’Entrepôt 77, venez les voir sur le grand écran, juste au coin de la rue! Cymande fait partie d’une triste et longue liste de groupes extraordinaires dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler. Getting it Back raconte leur histoire, depuis la conception du groupe jusqu’à son inévitable renaissance. Basée à Londres, cette brillante formation de musiciens afro-caribéens enregistre et sort trois albums funk fondateurs dans les années 1970. Après une tournée aux États-Unis avec Al Green, tout annonce la renommée internationale pour Cymande, mais le racisme et l’indifférence qu’ils vivent chez eux étouffe ce succès. Ne parvenant pas à obtenir la reconnaissance nécessaire à sa survie financière, le groupe se dissout en 1975, mais sa musique perdure. Elle formera l’ADN même du hip-hop moins d’une décennie plus tard, ce qui mènera à un retour sur scène triomphal du groupe en 2015.

I Like Movies

Chandler Levack | Canada, 2022 | 99 min

28 sept, 20h30, Cinéma Moderne

Burlington, Ontario, 2003. Lawrence Kweller (Isaiah Lehtinen), un adolescent cinéphile et très ambitieux, rêve de suivre des cours de cinéma à la Tisch School of Arts de l’Université de New-York. Afin de réunir les frais de scolarité élevés, il trouve le travail de ses rêves au vidéoclub local, Sequels. Rongé par l’anxiété quant à son avenir, Lawrence commence à s’aliéner les personnes les plus importantes de sa vie – son meilleur ami Matt Macarchuck (Percy Hynes White), sa mère célibataire Terri (Krista Bridges) – tout en développant une amitié compliquée avec sa supérieure hiérarchique, Alana (Romina D’Ugo). Alors que la remise des diplômes approche, une série de prises de conscience douloureuses pousse Lawrence à réaliser qu’il est un connard prétentieux.

The Offenders

Beth B, Scott B | États-Unis, 1980 | 100 min

29 sept, 18h, Cinéma Moderne

Co-présenté par Le Festival Internationale de Films Fantasia

Un couple au travail comme dans la vraie vie, les cinéastes Beth B et Scott B comptent parmi les plus grand·es artistes du mouvement No Wave de New York. The Offenders est leur premier long métrage Super 8. Récemment restauré par le MoMA, le film raconte une histoire simple et cruelle, celle de l’enlèvement d’une jeune fille et de son père abusif et contrôlant. La production est remarquable et vous ne manquerez pas d’y reconnaître des figures phares de la scène No Wave incluant Lydia Lunch, John Lurie et Bill Rice. Initialement The Offenders était supposé être un court métrage de dix minutes, mais le tournage s’est transformé en une production de huit semaines! Inspiré·es par les feuilletons des années 1930, les cinéastes ont décidé de projeter le film, épisode par épisode, dans la légendaire salle Max’s Kansas City, et les gains de chaque soirée ont financé la semaine de tournage subséquente.

Nothing Compares

Kathryn Ferguson | Irlande / Royaume-Uni, 2022 | 97 min

30 sept, 18h00, Cinéma Moderne

Co-présenté par RIDM

Sans doute l’une des artistes les plus controversé·es de notre ère, Sinéad O’Connor a été tour à tour condamnée et disculpée par l’opinion publique. Nothing Compares est un plaidoyer convaincant et déchirant en sa faveur. Originaire de Belfast, cette inclassable autrice-compositrice-interprète atteint, à 23 ans seulement, une renommée internationale fulgurante. Elle mobilise alors sa célébrité pour dénoncer certaines des institutions les plus protégées au monde, condamnant notamment la guerre du Golfe, le racisme systémique et les abus endémiques dans l’Église catholique envers les femmes et les enfants. Les efforts de l’artiste sont d’abord ignorés, mais sa persistance finit par provoquer une réponse universelle: O’connor est moquée, marginalisée, traitée en folle. Seulement, dans les mots de l’artiste, lorsqu’ils l’ont enterrée, ils ne savaient pas qu’elle était une graine.

La Fondation PHI pour l’art contemporain présente: RASSEMBLEUR

30 SEPT, 20H15, Cinéma Moderne

En collaboration avec Film POP, la Fondation PHI pour l’art contemporain présente RASSEMBLEUR, un programme de films reposant sur le pouvoir du rassemblement, que ce soit pour se laisser guider dans un moment ensemble ou pour manifester. La sélection d’œuvres présentées dans RASSEMBLEUR aborde les structures de pouvoir de manière historique, à travers des archives, de la documentation de performances, ainsi que des vidéos d’art contemporain. Cet événement est organisé en marge de l’exposition Yayoi Kusama: DANCING LIGHTS THAT FLEW UP TO THE UNIVERSE, présentée à la Fondation PHI du 6 juillet 2022 au 15 janvier 2023.

Programme

  • Stand By Your Men (Live at The Painting Room), Rolls Rice, 2021, 2 min 47 s, anglais
  • Kusama’s Self-Obliteration, Jud Yalkut, 1967, 24 min
  • Colossal Keepsake, Peter Hentschel et William Richardson, 1969, 16 min 9 s, anglais
  • Flower, Takahiko limura, 1968-1969, 11 min
  • JUCK [Thrust], Olivia Kastebring, 2018, 18 min, suédois, sous-titres anglais

Les vidéos seront présentées dans leur langue originale.

Cesária Évora

Ana Sofia Fonseca | Portugal, 2022 | 94 min

1er oct, 13h15, Cinéma Moderne

Ce n’est qu’à l’âge de 50 ans que la chanteuse capverdienne Cesária Évora a connu, contre toute attente, la célébrité et le succès. Cela n’empêchera pas la diva aux pieds nus de changer le visage de la musique avec son talent indéniable et son interprétation très personnelle de la morna, un genre de musique et de danse traditionelles originaires de Cabo Verde. En s’appuyant sur des images d’archives rares mais d’une intimité bouleversante, la réalisatrice Sofia Fonseca nous présente Évora, sur scène et dans la vie: une artiste complexe, troublée et d’une générosité inégalée.

Calliari, QC

Anita Aloisio | Canada, 2022 | 48 min

Co-présenté par Cinemania

et

For Real

Ugo Mangin | France, 2022 | 54 min

1er oct, 15h30, Cinéma Moderne

Avec Calliari, QC et For Real, Film POP met en avant deux performeurs infatigables qui n’ont pas peur de sortir des sentiers battus pour aller vers de nouvelles formes d’expression. Établi à Montréal, Marco Calliari est un auteur-compositeur-interprète de musique métal qui a toujours travaillé en italien, mais qui prend le risque d’écrire et de sortir son premier album en français. Yann-Wilfred Bella Ola, le rappeur franco-camerounais connu sous le nom de scène Ichon, relève le défi de chanter et de jouer du piano sur son premier album. Les deux artistes se heurtent aux attentes, aux pressions et aux persistantes restrictions systémiques propres à leurs environnements respectifs. Un film d’une énorme pertinence pour le public montréalais, cette projection ne manquera pas de susciter des conversations importantes sur l’industrie musicale québécoise et d’éclairer les réalités des musicien·nes en tant que travailleur·euses.

In the Court of the Crimson King

Toby Amies | Royaume-Uni, 2022 | 86 min

1er oct, 18h, Cinéma Moderne

Première canadienne

On peut dire, sans exagération aucune, que King Crimson est l’un des projets musicaux les plus influents et les plus révérés des XXe et XXIe siècles. Éminent pionnier du prog-rock, le groupe fait ses débuts en 1969 et joue depuis plus de 50 ans, non sans quelques rotations de personnel. Bien que la formation ait inclus des icônes telles qu’Adrian Belew et Bill Rieflin, la seule constante de King Crimson reste Robert Fripp, un artiste aussi brillant qu’il est tyrannique, également connu pour ses collaborations avec Brian Eno et David Bowie. Fripp est le personnage principal de ce film qui documente sa poursuite inlassable de la perfection, une quête qui a attiré et détruit bien des collaborateur·trices. Un portrait sombre et hilarant de la dernière (et possiblement ultime) incarnation du groupe.

Mija

Isabel Castro | États-Unis, 2022 | 85 min

2 oct, 13h15, Cinéma Moderne

Ce documentaire d’une qualité cinématique exceptionelle raconte le vécu de Doris Muñoz, jeune manager d’artistes au parcours typique du rêve américain. Née dans une famille Latinx d’immigrant·es sans papiers, cette femme d’affaires émergente mobilise son amour pour la musique, son habileté toute particulière à reconnaitre le talent et sa détermination inébranlable pour propulser son premier client Cuco vers la célébrité internationale. Son succès professionnel lui amène la sécurité financière et une chance d’obtenir la résidence permanente pour ses parents. Mais lorsque la pandémie frappe et que Cuco congédie Muñoz, ses rêves et ses responsabilités familiales se retrouvent en péril. Après un bref arrêt, Muñoz se remet au travail avec une nouvelle artiste remarquablement talentueuse et faisant face aux mêmes enjeux et pressions qu’elle. Venez aussi pour la bande sonore de Roberto Carlos Lange (Helado Negro)!

Alma’s Rainbow

Ayoka Chenzira | États-Unis, 1994 | 89 min

2 oct, 15h30, Cinéma Moderne

Co-présenté par Le Festival du nouveau cinéma

Cette production de Milestone Films est l’une des redécouvertes cinématographiques les plus importantes de l’année. Rainbow Gold est une jeune fille Noire qui vit sous le joug de sa mère autoritaire, tout en explorant sa féminité et sa vie amoureuse bourgeonnante. Rebelle et garçon manqué, elle sèche ses cours régulièrement pour se produire à Prospect Park avec une troupe de danse. Sa mère, Alma, tient un salon de coiffure prospère dans leur maison à Brooklyn où elle est confrontée aux avances fréquentes de prétendants fastidieux. Les deux femmes sont insatisfaites de leurs vies et de leur relation l’une avec l’autre, mais lorsque la sœur d’Alma, Ruby, revient après 10 ans d’absence, leur routine est bouleversée et une véritable émancipation devient possible. Comme il a été le  cas pour Daughters of the Dust (1991) en 2016, cette magnifique restauration ne manquera pas d’installer Alma’s Rainbow dans le canon du film indépendant américain.

Buffy Sainte-Marie: Carry It On

Madison Thomas | Canada, 2022 | 91 min

2 oct, 18h, Cinéma Moderne

Une belle réussite documentaire. La cinéaste Madison Thomas et son équipe parviennent avec brio à représenter Buffy Sainte-Marie exactement pour ce qu’elle est: une artiste novatrice et la voix de toute une génération. En plus d’avoir 17 albums à son actif, l’autrice-compositrice-interprète folk milite pour les droits des Autochtones depuis plus d’un demi-siècle. Elle a été mise sur liste noire par deux présidents américains et a cédé les droits d’enregistrement de son premier succès parce qu’elle estimait que son message était trop important pour ne pas être distribué librement. Excellente conteuse, Buffy Sainte-Marie est portée dans ce récit par un remarquable corpus d’images d’archives documentant, entre autres, son expérience en tant que membre de la distribution de Sesame Street. Le documentaire inclut également des entrevues avec Joni Mitchell, Alanis Obomsawin et la biographe de l’artiste, Andrea Warner.

Écrans avec :
Sunshine Chrysalis
Un voyage existentiel d’un esprit se transformant en un humain, à travers un traumatisme, et se recalibrant dans une chrysalide.
par Asinnajaq
avec Tara Baswani
produit par LembasWorks

Cliquez ici pour voir le calendrier des événements!

On se retrouve là-bas !